Devenir auto-entrepreneur : les pièges à éviter

INTRODUCTION

Devenir auto-entrepreneur : les pièges à éviter

Devenir entrepreneur peut être un choix de carrière formidable ! Il vous permet d’utiliser votre expérience et vos compétences pour gagner votre vie en choisissant vos conditions de travail.

 

 

Si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure, n’imaginez pas que cela va être de tout repos. Comme tout projet, il vous faudra travailler pour construire les bonnes bases de votre entreprise et la développer.

 

Bien souvent, les futurs entrepreneurs sont excités à l’idée de créer leur entreprise. Et c’est normal ! Pour vous aider à bien démarrer votre aventure, nous vous partageons quelques pièges à éviter.


i. les pièges à éviter quand on devient auto-entrepreneur

1. Ne pas prendre en compte les charges dans les comptes prévisionnels

Vous aurez des charges qui seront récurrentes au cours de l’exercice de votre entreprise. Ce sont des charges qu’il faut prévoir dès le moment de la création de votre entreprise. Sachez que vous n’avez pas d’obligation de tenir une comptabilité, mais vous devez tout de même consigner toutes vos charges dans un cahier dédié.

 

Cela va vous permettre d’anticiper votre budget sur l’année prochaine et également de connaître les différents coûts de votre activité.

 

 

Nous vous avons listé plusieurs charges afin que vous ayez le maximum de clés en main lors du lancement de votre entreprise. Attention, d’autres charges peuvent s’ajouter aux suivantes : 

 

  • Les cotisations sociales : vous ne pouvez pas passer à côté des charges sociales. Voici les taux de cotisations de 2021 selon l’activité :

. 12,9% pour la vente de marchandises (BIC)
. 22,3% pour les prestations de services artisanales ou commerciales (BIC)
. 22,2% pour les autres prestations de services (BNC)
. 22,2% pour les activités libérales relevant de la CIPAV (Caisse Interprofessionnelle des Professions Libérales)

 

Sachez que ces taux peuvent varier si vous êtes bénéficiaire de l’ACCRE. Il s’agit d’une exonération partielle de charges sociales.

 

  • L'impôt sur le revenu

Le calcul de l’impôt sur le revenu pour les auto-entrepreneurs fonctionne sur la base d’un abattement forfaitaire de charges. En fonction de votre activité, les impôts retirent un pourcentage de votre chiffre d’affaires pour déterminer votre revenu et ainsi, vous imposer dessus. Le fonctionnement reste le même que pour les particuliers, vous êtes imposés à N-1.

 

  • La CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) :

La CFE correspond à la taxe d’habitation des particuliers. Sachez que chaque entreprise (y compris les micro-entreprises) doit payer cet impôt pour tous les locaux qu’elle utilise. 

 

  • Tous les frais liés à votre activité :

Vous ne devez pas négliger les charges liées à votre activité qui se rajouteront aux charges précédentes. Selon votre activité, vous aurez peut-être besoin de souscrire à une mutuelle, à modifier votre assurance voiture, à payer des abonnements à des logiciels professionnels, ...

 

 

 

2. Ne pas faire de business plan

Un business plan est un document clé avant de définir votre stratégie financière et stratégique afin de mener à bien votre projet. Ce document vous permet de mettre au clair votre projet et ainsi de vérifier sa cohérence.

Sachez que le business plan pourra vous être utile auprès de votre banquier afin de montrer et d’expliquer votre projet pour obtenir un financement.

 

 

Le but est de vérifier la faisabilité de votre projet. Alors ne déterminez pas un chiffre d’affaires prévisionnelle surréaliste mais soyez tout de même ambitieux pour votre entreprise.

 

 

3. Ne pas réaliser d'étude de marché

 

Avoir des idées, c’est bien, mais sont-elles toujours réalisables ? Sans étude de marché, vous ne le saurez pas réellement. Vous allez découvrir votre concurrence, la taille du marché dans lequel vous allez entrer, son état et d’autres éléments tout aussi importants.  

 

 

4. Ne pas vérifier si son nom d’entreprise est disponible… ou pas

Êtes-vous sûr que le nom que vous avez choisi pour votre entreprise est libre ? Eh oui, c’est quelque chose à quoi il faut penser. Vous pouvez le vérifier auprès de l’INPI.

 

Sachez que si une entreprise se rend compte que vous avez utilisé son nom, elle pourra intenter une action à votre encontre auprès du Tribunal du Commerce le plus proche de votre siège social.

 

 

5. Ne pas protéger votre projet

Si vous avez une idée, un produit ou encore un concept innovant, il est important de le protéger. Si vous ne le protégez pas, votre concurrence pourra l’utiliser à son tour. Ne perdez pas l’avantage que vous avez par rapport à eux !

 

 

6. Rester isolé

Que cela soit lors de la création de votre auto-entreprise ou au cours de sa vie, ne restez pas isolé !

 

Lors de la création, il est important d’avoir des visions extérieures afin d’avoir des conseils et de nouvelles idées à apporter à votre entreprise. Vous pouvez prendre contact avec des professionnels de la création d’entreprises qui vous apporteront de nombreux conseils et vous accompagneront sur plusieurs sujets ; comme la recherche de financement par exemple.

 

 

Une fois que votre entreprise est lancée, il ne faut toujours pas que vous restiez seul. Rencontrer d’autres professionnels dans des réseaux professionnels, par exemple, sera bénéfique à votre entreprise et à vous-même. Vous y rencontrerez de nouvelles personnes qui pourront vous apporter des conseils, rencontrer de nouveaux clients, agrandir votre carnet d’adresses. 

 

 

7. Ne pas faire de pauses

 

Quand on se lance dans l’aventure de l’entreprenariat, nous avons tendance à ne pas prendre de vacances ou de jours de repos. Mais il s’agit d’un piège à éviter ! Faites attention à l’épuisement et au burnout.

 

 

Ne pas vous reposer n’est pas bon pour votre santé, pour vos relations et pour votre travail. Couper vous permet de revenir encore plus déterminé et motivé pour développer votre activité. Et croyez-nous, votre travail sera mieux meilleur pour vous et clients si vous êtes détendu et heureux et pas épuisé.

 

 

8. Les arnaques visant les auto-entrepreneurs

 

Une fois que vous aurez créé votre auto-entreprise, il se peut que vous receviez des courriers d’organismes peu scrupuleux. En effet, vos coordonnées seront accessibles à tous sur des sites tels qu’infogreffe.fr ou verif.com. Ce sont des sites qui listent toutes les entreprises installées en France. Sachez que vous pouvez réaliser une demande pour que vos coordonnées ne soient pas disponibles.

 

 

Ces courriers ressemblent généralement à des messages du gouvernement, mais n’en sont pas. En réalité, ils proposent des prestations facultatives dont vous n’avez probablement pas besoin. Lisez bien les courriers et faites attentions aux conditions générales de vente qui peuvent se trouver à l’arrière.

 

Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse mail : contact@liberty-progress.fr

 

Voici une liste d’organismes frauduleux déjà connus : Euro-REG, R Siret, Répertoire-SIRENE, InfoSiren, Infograph Europe, SRI, Registre Officiel, Info-Siret, Registre APE, Centre des fichiers des Entreprises.


iI. en savoir plus sur le statut auto-entrepreneur

 

Le dispositif auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur) s’adresse à toute personne qui souhaite exercer une activité à titre individuel. L’activité peut être ponctuelle (apport d’affaires, …) ou récurrente (commerce, conseil, …).

L’objectif du statut auto-entrepreneur est de simplifier les formalités de création et de gestion administrative de l’entreprise.

 

Les 4 principaux avantages de ce statut sont :

  • Une immatriculation rapide et gratuite
  • Pas de comptabilité
  • Pas de TVA à facturer
  • Des charges sociales et un impôt sur le revenu calculés sur le chiffre d’affaires encaissé

 

 

Avant de vous tourner vers l’auto-entreprise, prenez connaissance des autres formes juridiques existantes (SARL, SAS, EIRL, SCI, …). En effet, peut-être qu’un autre statut vous conviendra mieux et sera plus rentable pour vous. Sachez qu’avec une auto-entreprise, vous ne pouvez déduire aucune charges (achats de matières premières, loyer, frais de véhicule, …).

 

Pour avoir plus de détail sur l’auto-entreprise, vous pouvez aller sur ce site internet : https://www.portail-autoentrepreneur.fr/statut-auto-entrepreneur

Prêt à vous lancer à l’aventure ?

Si vous avez des interrogations ou des doutes, n’hésitez pas à nous contacter. Nous serons ravies de vous aider dans votre démarche ! 

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être au courant en premier de nos nouveaux articles :  


Liberty Progress, groupement de formateurs indépendants Tarbes

vous souhaitez allez plus loin...


Le parcours Expert Entrepreneur

Faire de votre projet une entreprise viable, c'est le but de la Mallette Expert Entrepreneur. De la comptabilité au marketing, en passant par la communication, vous aurez toutes les clés pour vous lancer dans le monde de l'entreprenariat. 



Cet Article de Blog vous a plu? Posez vos questions ou mettez un petit commentaire...

Commentaires: 0